CHÕWA - Caroline Fernandez
  
CHÕWA
Le Japon, pays fascinant, pays de contrastes. Voyage au bout du monde.

Je peine à l'expliquer mais ma sensibilité en a été touchée, profondément. Un je ne sais quoi qui me rend heureuse et nostalgique à la fois.

C'est avec une sensibilité en éveil que j'ai photographié ce voyage. Avide d’images comme pour fixer à jamais le souvenir de ces sensations nouvelles, saturer ma mémoire sensorielle dans l’espoir de m’offrir la possibilité de me connecter à nouveau avec elles une fois ces instants passés.
Les Japonais pensent qu'il existe un équilibre dans toute chose et entre chaque chose. Cette recherche d'équilibre résonne comme une quête personnelle que j'essaie sans cesse de mettre en forme dans mes travaux photographiques. C’est peut-être cela que ce voyage m’a révélé.

Tels des Haïku, ces poèmes Japonais très courts qui parlent de l’évanescence des choses, ces associations d’images sont une recherche de cet équilibre, si tant est que l’on puisse le rendre visible. Elles sont aussi l’évocation de la fugacité des instants vécus, une tentative de reconnection avec soi et ses émotions.
Top